Les marchés internationaux préférés des entreprises françaises

Dans quels pays les entreprises françaises s'implantent-elles pour gagner en compétitivité ?

Partager cet article sur:

Décryptage avec Sylvie Montout, chef économiste à Business France.

POST_CITATION_Silvyel_COCKPIT_1200x630

Comment EXPLIQUER L’ATTRAIT DES ENTREPRISES FRANçaises, notamment des start-up, pour les états-unis ?

S. M. Cet attrait n’est pas que français, il se vérifie également pour les start-up européennes et s’explique par la taille du marché outre-Atlantique, sa maturité, la culture entrepreneuriale de ce pays et la facilité à y lever des fonds.

LE FAIT QUE L’ESPAGNE SOIT LE DEUXIÈME PAYS D’IMPLANTATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES EST-IL SURPRENANT ?

S. M. L’Espagne est depuis longtemps un partenaire privilégié de la France. C’est le deuxième client de notre commerce extérieur après l’Allemagne. Depuis un ou deux ans, il existe dans ce pays une dynamique économique assez forte, et la proximité géographique joue en la matière un rôle majeur, sans oublier la qualité de vie.

À CONTRARIO, LA FAIBLE PRÉSENCE DES ENTREPRISES FRANÇAISES DANS LES BRIC (BRÉSIL, RUSSIE, INDE, CHINE) EST-ELLE JUSTIFIÉE ?

S. M. Les entreprises qui s’implantent à l’international cherchent des marchés porteurs, des marchés matures comme les États-Unis, et des marchés en forte croissance. À cet égard, la Chine demeure toujours une zone d’attractivité forte car la demande y est encore solide. La Russie également dans une moindre mesure, même si les barrières réglementaires et le contexte politique dans ces deux pays peuvent être parfois dissuasifs.

L’IMPLANTATION CROISSANTE DES ENTREPRISES FRANÇAISES À L’INTERNATIONAL A-T-ELLE UNE INCIDENCE SUR LA BALANCE COMMERCIALE DE LA FRANCE ?

S. M. Cet impact est incertain car l’enjeu de l’internationalisation est Le comportement stratégique des firmes ne se limite plus à choisir entre exporter ou investir à l’international. Les échanges intra-groupes entre une entreprise mère et sa filiale à l’étranger ont fortement progressé. Les entreprises répartissent leurs activités de production dans de nombreux pays et les intègrent dans la chaîne de valeur mondiale pour gagner en compétitivité en exploitant la diversité des avantages comparatifs. Business France a ainsi mis en évidence l’interdépendance entre performance à l’exportation et investissement étranger en France dans la durée : les entreprises qui investissent le plus fréquemment en France sont également celles qui sont les plus dynamiques en matière d’exportations et d’importations. Les effectifs, les salaires, la productivité du travail et la valeur ajoutée y sont systématiquement plus élevés. L’implantation internationale a donc indéniablement un effet vertueux.

 

bannierehautBAROMETRE-2018

Découvrez les belles histoires d’entreprises engagées à l’international et accompagnées par Banque Populaire.