« L’innovation constitue la voie royale en cas de succès pour les PME »

Le président de Réseau Entreprendre décrit le rôle primordial de l’innovation dans le développement des PME.

Partager cet article sur:

Interview avec Olivier de La Chevasnerie, président du Réseau Entreprendre

Comment encourager la création d’entreprise en France ? Quel rôle joue le réseau Entreprendre ?

O.L.C : De plus en plus de gens ont envie de créer leur entreprise, et c’est une véritable révolution dans notre pays. Ce phénomène touche toutes les tranches d’âge, et pas seulement les jeunes.

Il faut ensuite passer de l’envie à la réalisation de son projet. Et c’est là où les choses se compliquent. Beaucoup de gens doutent alors de la pertinence de leur projet, mais aussi de leur capacité à le mener à bien.

Notre rôle consiste notamment à accompagner ces jeunes entrepreneurs les deux à trois premières années de la création de l’entreprise afin de les aider à la pérenniser.

Avec un taux d’existence des entreprises aidées de 92% à trois ans, nous apportons de la confiance, ce qui est primordial pour rassurer les gens et les encourager.

En quoi l’innovation booste-t-elle le développement d’une entreprise ? Quelle forme peut-elle prendre ?

O.L.C : L’innovation peut prendre des formes très diverses. Il peut s’agir d’investissements importants en matière de R&D pour développer des technologies innovantes, du lancement de nouveaux produits ou de services, mais aussi de la mise en place d’une nouvelle organisation, d’un changement de modèle économique, ou de l’utilisation accrue d’outils numériques.

La transformation digitale de l’entreprise constitue un bel exemple d’innovation, elle permet à la fois d’accroître la satisfaction des clients et d’améliorer le confort opérationnel des salariés.

Innover répond à des problématiques fondamentales pour les entreprises : ne pas courir le risque d’être dépassée, et répondre à la mutation de son marché et d’un monde qui change. Pour certaines entreprises, cela relève même de leur survie à terme.

Toute la difficulté consiste à assurer la production à court terme tout en menant à bien des projets innovants qui assureront les succès de demain.

Innover n’est pas sans risque. Quels sont les principaux défis auxquels sont confrontés les entrepreneurs qui misent sur l’innovation ? Y-a-t-il des freins (culturels économiques, sociaux, …) ?

O.L.C : Le principal frein réside dans la capacité de l’entreprise à être présente sur deux fronts en même temps : servir les clients aujourd’hui tout en mettant en place en parallèle des programmes d’innovation pour préparer l’avenir. La gestion du quotidien est chronophage pour les PME.

L’entreprise doit arriver à flécher une partie de ses ressources humaines, financières et productives vers l’innovation sachant que la R&D ne va pas forcément déboucher sur des résultats probants.

Dans le cas de la transformation numérique par exemple, il faut que l’ensemble des salariés accepte l’idée de changement, et que chacun s’approprie les outils mis en place.

En revanche, il n’y a pas de frein financier en France à l’innovation. Le Crédit d’Impôt Recherche (CIR), par exemple, permet de diminuer drastiquement les coûts.

Quelle offre d’accompagnement faites-vous aux entreprises innovantes ?

O.L.C : L’innovation fait partie des thèmes d’accompagnement spécifique des entrepreneurs proposés par l’association via notre programme Innov. Le principe de fonctionnement est identique à celui des autres programmes. Les entrepreneurs sont appelés à suivre les mêmes démarches pour bénéficier de notre accompagnement et de notre réseau. Ils peuvent également accéder à des financements complémentaires, en plus du prêt d’honneur.

Très présent dans les territoires, le réseau Banque Populaire est un partenaire historique de l’association et participe activement au développement des entreprises innovantes. Elle a d’ailleurs développé une filière d’accompagnement spécifique, NextInnov, qui va bien au-delà du simple financement bancaire.

Quelles leçons avez-vous apprises sur le terrain de l’accompagnement en matière d’innovation des entreprises de votre programme ?

O.L.C : L’innovation ne constitue pas la voie de la facilité, mais c’est la voie royale en cas de succès. Elle permet d’avoir un ou deux coups d’avance sur les concurrents.

C’est la voie des « vrais entrepreneurs ». Sachant que les PME sont dans l’obligation d’innover, avec le risque de se tromper, pour s’assurer d’être toujours en adéquation avec leur marché.

Découvrez les belles histoires d’entreprises innovantes (start-up, PME et ETI) soutenues et accompagnées par Banque Populaire.