Papyhappy : le « tripadvisor » des résidences pour seniors

La jeune plateforme collaborative comparative de l’offre d’hébergement pour les seniors opère son déploiement à l’échelle nationale, et au delà. Une stratégie ambitieuse encouragée par le soutien de ses partenaires financiers de proximité.

Partager cet article sur:

En 2016, Joachim Tavares fonde la société Papyhappy. Il a déjà dirigé un établissement médicalisé pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et une clinique. Sa démarche procède d’un double constat : l’offre d’hébergement pour les seniors est en pleine croissance, mais s’y retrouver dans le maquis des produits et des services relève du parcours du combattant. « Notre ambition, confie Joachim Tavares, 41 ans, est d’apporter un éclairage objectif et un accompagnement sur mesure aux familles ».

Le cœur battant de Papyhappy est une plateforme collaborative et comparative. Elle référence l’ensemble des « logements pour seniors » existants. Les opérateurs peuvent s’abonner pour rafraîchir leur fiche. Des commentaires et des photos sont déposés par les familles. Celles qui souhaitent en savoir d’avantage peuvent faire appel aux clients mystères de la start-up contre rétribution. L’entrepreneur basé à Joigny, dans l’Yonne, a bâti son architecture pendant deux ans, grâce au soutien de la Banque publique d’investissement (Bpi) et d’un cercle amical de business angels. Il a constitué l’équipe (13 personnes), peaufiné les outils, testé les process.

A l’été 2018, au moment de « sortir du bois », il comprend qu’il devra procéder à une véritable levée de fonds pour être en capacité de se déployer instantanément à l’échelle nationale, voir au delà ; « j’ai imméditatement eu l’intuition du marché européen, où les géants français du secteur ont déjà imposé leurs standards ».

Un différé de remboursement apprécié grâce au prêt Innov&Plus1 de Banque Populaire

Le coût de cette stratégie s’élève à 1,5 million d’euros. Pour ne pas perdre le contrôle, Joachim Tavares s’adresse à un panel de partenaires financiers de proximité « qui ont en commun une même vision du respect du client ». Y figure pour la première fois la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté. Le lien est établi par un entrepreneur qui a investi à titre personnel dans Papyhappy. « Ils se sont montrés hyper réactifs, à l’écoute, attentifs à mon périmètre », souligne Joachim Tavares.

Par l’entremise de la banque, il lève 300 000 euros de cash. La moitié est investie en fonds propres par BFC Croissance et Innovation, filiale de capital-investissement de l’établissement commercial. « Nous avons été séduit par le profil du dirigeant, son service innovant à destination des acteurs d’un marché en plein développement, son  indépendance vis à vis des établissements de retraite », justifie Anthony Faurand, chargé d’investissement. Fonds patient, BFC Croissance et Innovation accompagnera la start-up pour au moins cinq ans. « Nous serons un partenaire actif à ses côtés, nous lui ferons profiter de notre expérience ; depuis notre création, nous avons accompagné 32 sociétés ».

L’autre moitié de la somme provient de deux prêts. Le montage a été réalisé par Estelle Chambault-Voillot, chargée d’affaires entreprises de l’Yonne pour Banque Populaire à Auxerre : « Je crois beaucoup dans la dimension humaine du business modèle de Papyhappy : ce n’est pas rien de confier un parent proche à un établissement tiers. Notre engagement à ses côtés a convaincu nos confrères de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté de compléter notre prêt pour une somme identique ».

A cette occasion, Estelle Chambault-Voillot met en place un crédit Innov&Plus. Le montant est réassuré à 50% auprès du Fonds européen d’investissement, ce qui allège d’autant les garanties apportées par le client. Ce dernier jouit d’un différentiel de remboursement jusqu’à 24 mois. Toutes les dépenses « immatérielles » sont éligibles. Comme par exemple l’embauche d’une force commerciale en Espagne, où Joachim Tavares vient de créer une filiale.

Le présent financement bénéficie du mécanisme de garantie « InnovFin SME Guarantee Facility » avec l’appui financier de l’Union Européenne grâce aux Instruments Financiers Horizon 2020 et au Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques (EFSI) établi par le Plan d’Investissement pour l’Europe. Le but du EFSI est d’aider à soutenir le financement et l’implantation d’investissements productifs dans l’Union Européenne et de s’assurer du développement de l’accès au crédit.

Découvrez les belles histoires d’entreprises innovantes (start-up, PME et ETI) soutenues et accompagnées par Banque Populaire.