Oreca

Oreca, une entreprise qui réussit son expansion internationale

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTé

Le spécialiste du monde de la course automobile exporte son savoir-faire technologique et organisationnel sur tous les continents. Pour conforter son développement international, il s'est implanté à Hong Kong et aux États-Unis.

Partager cet article sur:


La construction de moteurs et de voitures de course, la distribution de pièces et d’accessoires automobiles ainsi que l’événementiel constituent les bases sur lesquelles Oreca a construit un groupe de renommée mondiale. Les plus grandes marques (Toyota, Peugeot, Skoda) font confiance aux moteurs conçus, fabriqués et préparés près des circuits de Magny-Cours ou Paul-Ricard. Au total, 70 % de ces pièces de haut niveau technologique partent à l’export.

L’expansion à l’international d’Oreca repose entre autres sur la confiance, entretenue avec des clients partenaires de longue date qui règlent avant livraison. Mais le succès de l’implantation à Hong Kong et la récente ouverture d’un bureau nord-américain laissent entrapercevoir, pour le groupe, de nouveaux défis à relever… Internet pourrait alors servir de plateforme pour accélérer le développement de ses activités en Chine et aux États-Unis.

Mes conseils POUR S’IMPLANTER A L’INTERNATIONAL

par Serge Meyer, directeur du département moteur du groupe Oreca

1 – BIEN REFLECHIR A SON IMPLANTATION

Une des premières questions à se poser lorsqu’on veut positionner son entreprise à l’international est de savoir s’il y a ou pas nécessité de créer pour cela une structure locale, qu’elle soit commerciale ou technique. En Asie, c’est très souvent nécessaire. Le groupe Oreca dispose ainsi d’une implantation commerciale à Hong Kong qui rayonne sur tout le continent et nous aide dans notre stratégie. Aujourd’hui, nous explorons avec elle de nouvelles voies de développement en Chine, qui représente un marché potentiel pour notre activité moteurs. Si nos projets se concrétisent, il nous faudra sans doute créer une filiale technique dans ce pays afin de produire localement.

2 – SOIGNER SES RELATIONS CLIENTS

Nos clients étrangers attendent de notre part plus que la simple fourniture de moteurs. Ils exigent d’être partie prenante, très en amont, du process de fabrication et de mise au point. Ils veulent être impliqués techniquement et pas seulement commercialement. Pour cela, nous devons nous organiser pour être en capacité de dialoguer avec eux – tous nos techniciens parlent anglais –, pour les accueillir à Magny-Cours et pour répondre à leurs besoins forcément spécifiques.

3 – ETRE PRUDENT FINANCIEREMENT

Dans notre univers, la règle est de demander le versement d’un acompte pour démarrer les projets et d’être payés intégralement avant la livraison des produits. Le monde de la compétition automobile est petit et nous travaillons avec des partenaires dans lesquels nous avons toute confiance. Mais si d’aventure nous développons notre activité en Chine, où les règles sont différentes, nous serons sans doute amenés à chercher d’autres garanties. Nous demanderons alors à notre banque de nous accompagner avec des produits ad hoc tels que le crédoc.

Découvrez les belles histoires d’entreprises engagées à l’international et accompagnées par Banque Populaire.