Webinar Espagne

Start-up françaises en Espagne : pourquoi et comment s’y implanter ?

Un webinar organisé par Banque Populaire et Pramex fait le point sur ce dossier.

Partager cet article sur:

À l’heure où l’actualité fait ses gros titres sur la Catalogne, l’Espagne demeure une des terres de prédilection pour l’implantation des sociétés françaises en Europe. Pourquoi ? Comment ? Un webinar organisé le 19 octobre par Banque Populaire et Pramex fait le point sur ce dossier.

La revendication d’indépendance de la Catalogne et la très grave crise politique que traverse l’Espagne aujourd’hui pourraient nuire à l’attractivité du pays pour les entreprises françaises, nombreuses à s’implanter de l’autre côté des Pyrénées. À commencer par les start-up dont le nombre de projets d’implantation dans la péninsule ibérique a quadruplé entre 2014 et 2016[1].

Pourquoi implanter sa start-up française en Espagne ?

Comme le souligne d’entrée de jeu l’animateur de la conférence sur le web Diego Daccarett, directeur de Pramex International à Madrid, l’Espagne est en effet « un incontournable du développement international des entreprises françaises  » qui pèsent 19 % du chiffre d’affaires réalisé par des filiales étrangères dans ce pays.

D’abord parce que l’Espagne, quatrième économie de la zone euro, est un marché en forte croissance (+3,2 % en 2016) qui offre un coût du travail attractif avec un marché du travail flexible et un niveau de taxes inférieur à celui de la France. Ensuite parce que l’Espagne est un  hub majeur d’échanges et d’investissements vers l’Amérique latine.

Un écosystème performant pour les start-up françaises

L’Espagne est également « un hotspot de sociétés innovantes » constate Diego Daccarett qui met en avant l’écosystème local ayant donné naissance à plus 2 638 start-up technologiques recensées en 2015, avec un environnement  solide de venture capitalistes et de fonds de private equity. Conséquence logique : « Madrid et Barcelone arrivent respectivement en 2et 3positions derrière Londres comme étant la ville préférée d’implantation des jeunes pousses hexagonales en Europe[1] » pointe Diego Daccarett.

Comment implanter une start-up française en Espagne ?

Concrètement l’implantation en Espagne pour une start-up française est assez simple, mais elle est très réglementée et peut donc demander plusieurs mois de démarches. « Impossible d’embaucher tant que la filiale n’est pas officiellement créée », met en garde le responsable de Pramex qui pointe les avantages financiers qu’ont les sociétés françaises à franchir les Pyrénées avec des coûts d’implantation inférieurs d’environ un tiers à ce qu’ils sont en France. Il insiste également sur la grande souplesse du droit du travail, notamment en matière de licenciements, et sur la faiblesse des charges patronales, « décroissantes au fur et à mesure que l’activité de l’entreprise progresse ». Le conférencier met toutefois en garde les dirigeants d’entreprises sur la difficulté à recruter des talents notamment dans le digital du fait d’une réelle pénurie de compétences, quand bien même le taux de chômage de l’Espagne (-17%) demeure élevé.

Pour poursuivre la réflexion, nous vous invitons à visionner notre webinar « Espagne : bien préparer son projet d’implantation », dans lequel nous vous livrons nos conseils pour préparer votre projet de localisation au-delà des Pyrénées et anticiper les étapes clés.

[1] baromètre Pramex- Banque Populaire : « les start-up françaises championnes à l’international », juin 2017

Découvrez les belles histoires d’entreprises engagées à l’international et accompagnées par Banque Populaire.