Expensya

Expensya simplifie la gestion des notes de frais

Vainqueur du premier Prix Next’Step organisé par Banque Populaire et Maddyness, la start-up franco-tunisienne Expensya facilite la gestion de ces justificatifs très variés.

Partager cet article sur:

La start-up franco-tunisienne remporte le premier prix Next’Step organisé par Banque Populaire et Maddyness

Les start-up qui travaillent en BtoB sont rarement mises à l’honneur, leur business est moins connu. C’est pourquoi nous avons participé au concours Next’Step. Également parce qu’il y avait en jeu un accompagnement à l’international, or nous voulons nous implanter en Espagne en fin d’année. Karim Jouini, fondateur d’Expensya.

Vainqueur du premier Prix Next’Step organisé par Banque Populaire et Maddyness, il bénéficiera des conseils de Pramex International (filiale du groupe BPCE) pour créer et gérer sa filiale de l’autre côté des Pyrénées. « Nous allons également nous développer en Allemagne, en Italie et en Suisse grâce à des partenaires locaux » précise Karim Jouini, qui se réjouit également de l’aide que va lui apporter Banque Populaire en France en le mettant au contact de son réseau. « Nous avons une stratégie de partenariats avec les banques qui peuvent proposer notre offre à leurs clients entreprises qu’elles équipent en cartes d’affaires. »

Expensya développe un service de gestion automatisée des notes de frais

Créée en 2014, la start-up est co-localisée à Tunis, où se trouve son centre de R&D et à Paris. Avec 50 collaborateurs et 3000 clients dans une trentaine de pays elle connait une croissance rapide. « Nous traitons environ 8 millions d’euros de factures chaque semaine et ce nombre double tous les 5 mois » se félicite le dirigeant de 32 ans, ingénieur en informatique qui a fait ses classes chez Microsoft. « Notre outil disponible en mode Saas (un logiciel accessible par le Cloud) se connecte sur les ERP des entreprises. Il reconnait les factures photographiées et scannées par les collaborateurs de l’entreprise, interroge les serveurs de cartes bancaires, les prestataires comme Uber ou la SNCF pour saisir directement les dépenses réalisées, gère les règles de TVA, vérifie la conformité des dépenses avec la politique de voyage de l’entreprise, et transmet in fine automatiquement la note de frais pour validation. » A la clef moins d’erreur de saisie, moins de paperasse, et une plus grande rapidité de traitement.

La cible d’Expensya : les grands groupes européens, mais aussi les PME, via un réseau de revendeurs et les TPE qui peuvent souscrire directement en ligne. « Notre outil est capable de reconnaître les factures dans 80 pays, y compris celles qui sont libellées en russe ou en japonais », affirme Karim Jouini qui, après avoir levé 1 million d’euros en 2017 auprès de business angels, prépare un nouveau tour de table à courte échéance pour financer son développement.

Découvrez les belles histoires d’entreprises innovantes (start-up, PME et ETI) soutenues et accompagnées par Banque Populaire.