Distriphot

Distriphot : l’innovation au service de l’e-commerce

GRAND EST

Le choix de la vente en ligne a réussi à Distriphot, spécialiste de la distribution de matériels photographiques et consommables.

Partager cet article sur:

En 2002, sous l’impulsion de son fils, le fondateur de Distriphot Jean-Marc Debes fait le choix de l’innovation en prenant deux décisions stratégiques pour son entreprise : l’ouverture d’un site e-commerce grand public et l’abandon de la cible des photographes professionnels. Le chiffre d’affaires décolle et passe de 2,5 millions d’euros en 2003 à 31 millions d’euros aujourd’hui.

En parallèle, le rachat d’un grossiste allemand crée l’opportunité d’une ouverture de société en Allemagne pour livrer les pays germanophones ; et un Français passionné de photo vivant à Porto donne à Distriphot l’idée d’ouvrir un site au Portugal. Fort de ces succès, l’entreprise a également l’Italie et l’Espagne en ligne de mire.

Distriphot a cependant gardé un pied dans le brick and mortar (1) avec l’ouverture de deux magasins physiques, l’un à Metz et l’autre à Sarrebruck.

Comment exporter un site e-commerce ?

par Jean-Marc Debes, président de Distriphot

1- Se rendre sur le terrain

Toute démarche de développement à l’international passe obligatoirement par une reconnaissance préalable sur le terrain. Je me suis ainsi rendu moi-même au Portugal pour implanter notre filiale. Il faut également savoir s’appuyer sur des personnes de confiance dans le pays, qui soient bilingues et connaissent bien à la fois le secteur d’activité de l’entreprise et le marché local. Notre implantation à Porto est née de la rencontre avec un Français, installé là-bas, passionné de photo et qui nous a proposé ce défi. Et nous l’avons relevé !

2- Faire le choix de s’implanter

Tout ne peut pas se traiter depuis la France. Il faut franchir le pas et prendre le risque de s’installer physiquement dans un autre pays en créant une filiale ou en rachetant une société. Nous avons pour notre part créé une société au Portugal et racheté un grossiste en Allemagne. Tout est une question d’opportunité. Nous réfléchissons à présent à des implantations futures en Espagne et en Italie.

3- Savoir dupliquer ses points forts

Nos sites d’e-commerce en France, en Allemagne et au Portugal fonctionnent de la même façon. Si les sites français et portugais sont administrés depuis la France et le site allemand depuis l’Allemagne, les principes sont les mêmes. Le fait de pouvoir dupliquer facilement le site internet initial nous a fait gagner un temps précieux dans notre stratégie de conquête commerciale. Et a limité nos risques au démarrage.

  1. Dans le contexte de l’Internet et du commerce électronique, l’expression *brick and mortar* sert à désigner une entreprise de vente traditionnelle ayant des points de vente « physiques » dans des immeubles « en dur ».

Découvrez les belles histoires d’entreprises engagées à l’international et accompagnées par Banque Populaire.