CValton1_1200x630

Nous sommes le coordinateur de la chaîne de valeur internationale

Cédric Valton, responsable Développement international Banque Populaire Rives de Paris.

Partager cet article sur:

c-valton

Comment créer une filiale internationale pour une start-up ?

Cédric Valton, responsable Développement International Banque Populaire Rives de Paris vous explique ci-dessous les différentes étapes de création d’une filiale internationale pour une start-up.

Développer sa start-up à l’international : le projet de création de filiale

« Une start-up ne doit pas créer une filiale internationale sans avoir validé son business model en amont. » Cédric Valton, responsable Développement international de la Banque Populaire Rives de Paris l’assure, l’aventure internationale suppose un accompagnement par des personnes expérimentées à même de conforter la stratégie envisagée.« Même si les créateurs de start-up sont souvent tentés de se lancer directement dès la création de leur société, car ils n’ont aucun a priori », reconnaît l’expert. Ce choix de l’international, la start-up doit en parler à son banquier le plus tôt possible. « Ces entreprises innovantes connaissent habituellement une période de R&D qui va de six mois à deux ans. Puis vient la phase de commercialisation qui s’appuie souvent sur un développement international. Entre les deux, l’entreprise doit confier à son partenaire bancaire son projet de création de filiale, explique Cédric Valton. Nous pouvons alors être coordinateur de la chaîne de valeur internationale, par exemple en mettant la start-up en relation avec nos partenaires, comme le réseau des Clubs Stratexio, les CCI ou Pramex International. »

Le rôle de la banque dans le développement international d’un start-up

La banque intervient également, bien sûr, dans le champ financier, pour aider la start-up à créer sa filiale puis pour l’aider à la gérer. « Le développement international d’une start-up suppose une levée de fonds, insiste Cédric Valton, or les investisseurs sont souvent rassurés sur la sécurité de l’opération lorsqu’une banque accompagne également le processus par la mise en place de produits de financement à court et moyen terme. Avec, par exemple, des prêts de trésorerie et des prêts export octroyés en partenariat avec Bpifrance. »

Une fois la filiale créée, la banque interviendra avec des solutions de gestion de flux et, si besoin, de couverture en devises pour faciliter les relations avec la maison mère.« Nous conditionnons nos interventions à des critères précis,indique Cédric Valton,en regardant en priorité le business plan de la start-up ainsi que la détermination des porteurs de projet pour être sûrs qu’ils sont en capacité de faire aboutir leur ambition. »

 

Découvrez les belles histoires d’entreprises engagées à l’international et accompagnées par Banque Populaire.